Rose Carine Henriquez

Rose Carine Henriquez a choisi le journalisme indépendant, car c’était le choix qui épousait le mieux son caractère insatiable et curieux en plus de son mode vie axé sur la liberté du choix. 

Après ses études en littérature, elle s’est tournée vers le journalisme suite à des expériences dans la couverture culturelle pour des médias en ligne.
Critique depuis plus de cinq ans, on pourrait dire qu’elle a un « beat », mais n’est nullement figée dans ce rôle (même si elle a fondé en 2017 son média web Nevros’Arts consacré au théâtre, à la danse et à la littérature québécoise).

Elle collabore régulièrement depuis un an au magazine Voir et au média en ligne Baron Mag. 

Elle voit son passage au conseil d’administration de l’AJIQ, qu’elle a rejoint en 2018, l’occasion de travailler sur la santé et le sentiment de communauté des journalismes indépendants et leur fidélisation à cette association essentielle.