Lauréat 2012

Reportage/essai - écrit

Dominique Forget

Verdict du Jury

Le jury lève son chapeau pour la qualité exceptionnelle de l'écriture de Dominique Forget, où le style ne prend pourtant jamais le dessus sur le contenu. Et puis, réussir à captiver le lecteur sur un dossier où il fallait absolument utiliser des mots comme «chambre civile», «conférence de règlement à l'amiable» ou «irréfragable», encore bravo. Après la lecture d'Une justice pour Happy Few, notre perception de l'accès à la justice ne peut être qu'ébranlée.

Une justice pour happy few

L'actualité 15 avril 2011