À voir, à lire, à réfléchir #19

À chaque parution de votre Indépendant, quelques suggestions de films, de livres, de conférences, de colloques ou d’expositions pour nourrir votre réflexion sur le métier de journaliste, maintenir le feu sacré, et stimuler votre curiosité.

Dans les salles obscures, ou sous un ciel… avec ou sans nuages.
L’été au cinéma, ce n’est pas seulement la saison des superproductions américaines et des comédies québécoises. C’est aussi l’occasion de découvrir, ou redécouvrir, sur grand écran, les classiques du septième art. Notez bien deux adresses incontournables : la Cinémathèque québécoise avec l’événement 20 x 5, et le Théâtre Outremont, offrant une programmation spéciale en hommage à Roland Smith, l’un des pionniers du cinéma de répertoire au Québec, avec Les films de ma vie.

Si vous préférez savourer le cinéma au grand air (mais pas nécessairement dans un ciné-parc), l’organisme Funambules Médias organise encore cette année une importante tournée de projections dans les parcs de la région de Montréal. Plusieurs soirs par semaine, Cinéma sous les étoiles propose une vaste sélection de documentaires à caractère social, signés par des cinéastes résolument engagés, et qui incitent autant à la réflexion qu’à l’action. Une bonne manière de découvrir le vaste monde, et les espaces de verdure de la métropole.

Le quatrième pouvoir vu par le septième art.
Pour les cinéphiles casaniers, l’Office national du film du Canada (ONF) donne accès à une partie importante de sa collection, qui contient plusieurs milliers de films de tous les genres, et de tous les formats. Au fil des décennies, l’ONF s’est intéressé aux différentes mutations dans le domaine des médias, et l’institution fédérale a rassemblé quelques films sur le sujet, accessibles gratuitement. De plus, Un journaliste au front, de Santiago Bertolino, poursuit sa tournée dans différents cinémas de répertoire, et il est disponible en ligne, ou commandez le DVD. Un film qui fera vite les beaux jours des professeurs de journalisme!

La misogynie à l’heure des réseaux sociaux
Les journalistes au cœur des événements à l’heure des nouvelles télévisées subissant parfois les foudres et la bêtise des badauds, trop heureux d’avoir leurs cinq secondes de gloire inutile; le plus souvent, ce sont les femmes journalistes qui en font les frais.
À partir d’une insulte (malheureusement authentique) lancée à la journaliste sportive Chantal MaChabée, la dramaturge Catherine Léger imagine les questionnements de l’homme qui l’a proférée, et l’impact de son geste sur son entourage. Dans Baby-Sitter, le problème de la misogynie est abordé de manière grinçante, offrant aussi quelques coups de griffes à l’égard de la faune journalistique.

Présentée dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal jusqu’au samedi 5 août au Théâtre La Licorne, cette comédie drôlement intelligente remet également en question le discours féministe, avec costumes étonnants à l’appui…

Ecrire une Réponse