Le blogue

Un espace de discussion sur le journalisme indépendant et l’AJIQ, sur les hauts et les bas du métier, ses bouleversements et son avenir.

 

12 décembre 2014

Communiqué: Économiser 175 000$ sur le dos des journalistes et des enfants est incompréhensible, selon l'AJIQ

par Sara-Emmanuelle Duchesne



COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

 

Économiser 175 000$ sur le dos des journalistes et des enfants est incompréhensible, selon l'AJIQ


Note du 13 décembre, 11 h : Au moment de la publication de ce communiqué, la situation de l'Agence Science-Presse n'était pas connue. L'AJIQ se positionnera bientôt à ce sujet.

Montréal, le 12 décembre 2014 - L'Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) est outrée d'apprendre, ce matin, que le gouvernement Couillard s'attaque à trois magazines québécois qui font la fierté du milieu, à savoir Les Explorateurs, Les Débrouillards, et Curium (Publications BLD). En ne recevant plus la subvention gouvernementale de 175 000 $, l'éditeur des Publications BLD risque d'être confronté à des choix déchirants : fermer le magazine Curium, qui s'adresse aux adolescents, alors qu'il vient à peine de le lancer? Diminuer la qualité ou le nombre de pages des magazines? Mettre à la rue des salariés, ne plus engager autant de journalistes indépendants?

CoverDEB_2014_12-195x260.jpg

L'AJIQ s'inquiète énormément des conséquences à court, moyen et long termes de cette coupe de 175 000 $. Afin d'économiser des sous pour 117 000 cafés - pour reprendre une formule d'actualité -, sous prétexte que la mission de vulgarisation scientifique de ces magazines « auprès des jeunes ne cadre plus avec les priorités du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations » (Le Devoir, 12 décembre 2014), le gouvernement du PLQ va sans doute affecter directement les revenus de plusieurs journalistes indépendants. Les pigistes de l'information (sur)vivent parce qu'il existe des publications où ils peuvent publier leurs textes. En faisant planer un avenir incertain à trois magazines de plus au Québec, le gouvernement Couillard contribuerait à enlever directement le pain de la bouche de plusieurs journalistes indépendants.

 

Des conséquences lourdes pour les jeunes

Dans un contexte médiatique de mises à pied, de contrats non renouvelés, de fermeture de magazines et de journaux, les journalistes québécois n'ont vraiment pas besoin que l'hémorragie se poursuive. Mais n'oublions pas que les actions du PLQ vont aussi avoir un impact sur les jeunes journalistes ; les publications BLD ont toujours été ouvertes à la relève. Quel avenir se dessine alors pour les étudiants en journalisme au Québec?

 

Curium02_cover.jpgMais plus encore, les coupes du gouvernement Couillard vont probablement affecter ce qu'une société a de plus précieux : ses enfants. « Faire des économies de bouts de chandelle sur le dos des enfants et adolescents d'aujourd'hui et de demain, c'est vraiment petit, avance Simon Van Vliet, vice-président à la stratégie et porte-parole de l'AJIQ. Le gouvernement Couillard justifie ses politiques d'austérité au nom de l'assainissement des finances publiques pour léguer un Québec prospère aux générations futures, mais ces politiques s'attaquent directement aux générations d'enfants actuelles et futures. S'il veut agir en "bon père de famille" et améliorer durablement les finances publiques, le gouvernement doit chercher à augmenter ses revenus plutôt qu'à réduire ses dépenses.»

«Est-ce qu'empêcher les enfants et adolescents du Québec d'avoir des premiers contacts avec la science, les animaux et la santé, c'est assurer le bien des générations futures? souligne pour sa part Sara-Emmanuelle Duchesne, vice-présidente au secrétariat et au comité des adhésions de l'AJIQ. Est-ce que par la diminution notable ou l'absence de vulgarisation scientifique, des milliers de carrières en santé ou d'innovations scientifiques ne verront jamais le jour parce qu'en 2014-2015, un gouvernement a voulu économiser 175 000 $? Ces questions concernent l'ensemble de la société québécoise. À l'AJIQ, nous sommes évidemment inquiets des conséquences de la possible disparition de magazines pour nos membres, mais en tant que citoyens, nous sommes très inquiets aussi. Ce sont de graves questions auxquelles le gouvernement du PLQ se doit de répondre.»

 

-30-

 

Information

 

Simon Van Vliet

Vice-président à la stratégie et porte-parole

AJIQ

514 750-3903

info@ajiq.qc.ca

www.ajiq.qc.ca

 

Sara-Emmanuelle Duchesne

vice-présidente au secrétariat et au comité des adhésions

AJIQ

514 944-4760

info@ajiq.qc.ca

www.ajiq.qc.ca

Lire la suite · Catégories: Communiqués, Journalisme indépendant, Le blogue · Commentaires (0)

10 décembre 2014

Lancement de la Bourse AJIQ-Le Devoir 2015

par AJIQ

 

Montréal, le 10 décembre 2014 - Cette année encore, l'Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) et Le Devoir vous offrent la chance de participer à la Bourse AJIQ-Le Devoir, un stage rémunéré de quatre (4) semaines au vénérable quotidien de la rue de Bleury. Vous avez jusqu'au 31 janvier 2015 (le cachet de la poste en faisant foi) pour soumettre votre candidature.

 

En plus de cette expérience de travail inoubliable d'un mois, le candidat ou la candidate recevra un chèque de 2500 $. Le stage permettra à un(e) membre de l'AJIQ de se frotter de près à la réalité du travail dans un quotidien, de peaufiner ses connaissances journalistiques, d'approfondir sa couverture de secteurs d'actualités différents et d'agrandir son réseau de contacts. Et bien sûr, de voir son nom imprimé noir sur blanc dans le quotidien plus que centenaire!


calepin.jpg

C'est le journaliste indépendant, cofondateur d'Inouï et membre de l'AJIQ Marc-André Sabourin qui présidera le jury cette année.

 

Les non-membres de l'AJIQ peuvent participer à ce concours s'ils envoient une demande d'adhésion dûment remplie et un chèque de cotisation avec leur candidature. Tous les détails dans la section Adhésion du site internet de l'AJIQ à www.ajiq.qc.ca ou au bas de ce communiqué.


Quand sera le stage?

En concertation avec Le Devoir, le gagnant ou la gagnante pourra choisir à quel moment effectuer son stage pendant l'année 2015. L'AJIQ annoncera le nom du gagnant ou de la gagnante en avril.

 

Seule restriction : il ou elle ne doit pas être inscrit(e) aux études à plein temps pendant sa période de stage.

 

La bourse est offerte dans le cadre de l'entente contractuelle négociée par l'AJIQ, qui reconnaît les droits d'auteurs et droits moraux des collaborateurs indépendants du quotidien Le Devoir.

 

L'accord en question prévoit le versement de redevances sur les revenus tirés de la réutilisation de textes et d'éléments visuels sur des bases de données payantes, de livres en co-édition, ou toute autre publication que la version imprimée du Devoir.

       Le communiqué sur notre entente avec Le Devoir (16 novembre 2001).

 

Critères de participation

·         Être membre en règle de l'AJIQ et avoir payé sa cotisation au moment de l'inscription à la Bourse AJIQ-Le Devoir. Si vous n'être pas membre de l'AJIQ, vous devez envoyer votre demande d'adhésion ainsi que votre chèque de cotisation en même temps que votre candidature (voir les détails au bas de cette page);

·         Ne pas être inscrit(e) aux études à temps plein pendant la période de stage;

 

·         Envoyer un dossier de candidature ANONYME en cinq (5) exemplaires, contenant chacun :

       Une lettre de motivation de 250 mots maximum détaillant les ambitions professionnelles, les secteurs d'actualités préférés et les compétences que le candidat espère acquérir au Devoir (cette lettre doit être anonyme);

       Trois (3) articles publiés (masquez-y votre nom);

       Votre curriculum vitae (masquez nom et coordonnées);

       Une feuille séparée contenant votre nom et vos coordonnées (pour l'AJIQ).

       Résumé : vous nous enverrez donc 5 lettres de motivation, 3 articles x 5 copies = 15 copies, 5 CV et 1 feuille contenant vos coordonnées. Le seul document n'étant pas anonyme sera celui contenant vos coordonnées.

--> Soyez consciencieux, car les DOSSIERS INCOMPLETS seront REJETÉS.

 

-          Envoyez ces cinq (5) exemplaires en autant d'enveloppes dans une (1) seule grande enveloppe à l'adresse suivante par la poste ordinaire :

--> AUCUNE candidature envoyée par la poste prioritaire ne sera acceptée 


Bourse AJIQ-Le Devoir
Association des journalistes indépendants du Québec
1124, rue Marie-Anne Est, bureau 33D (nouveau bureau)
Montréal QC  H2J 2B7

 

Non-membres

Devenez membre et participez à la Bourse AJIQ-Le Devoir!


Votre demande d'adhésion à l'AJIQ DOIT être envoyée en même temps que votre candidature pour la Bourse AJIQ-Le Devoir.


Documents à fournir pour adhérer à l'AJIQ :
1. Formulaire d'adhésion dûment rempli (section Adhésion du site www.ajiq.qc.ca);
2. Preuves de statut de journaliste (copie de 3 articles publiés depuis 2 ans ou de contrats);

   Pour les étudiants à temps plein dans un programme de journalisme, deux preuves de    votre statut;
3. Preuve de citoyenneté canadienne ou de résidence québécoise (copie du certificat de naissance, passeport, bail ou certificat de résident permanent);
4. Curriculum vitae;
5. Chèque au nom de l'AJIQ de 130 $ pour les membres réguliers, de 95 $ pour les membres associés ou de 65 $ pour les membres étudiants à temps plein et bénévoles.

 

Pour être admissible à la Bourse AJIQ-Le Devoir, assurez-vous que votre demande d'adhésion soit complète!

-30-

 

 

Information


info@ajiq.qc.ca

 

Lire la suite · Catégories: Bourse AJIQ-Le Devoir, Le blogue · Commentaires (0)

25 novembre 2014

Activités réservées aux membres: Un speed-dating du journalisme indépendant très couru

par L'Indépendant

La première édition du «Speed-dating» du mentorat de l'AJIQ s'est tenue le 26 octobre dernier, grâce à l'initiative de Sarah R. Champagne et d'Alexandre Guertin-Pasquier.


C'est ainsi que 16 apprentis journalistes ou nouveaux venus dans le métier ont eu la chance de faire valoir leur travail, leurs expériences et leurs objectifs de carrière à 9 mentors présents au cours de la soirée. Dans une formule conviviale de un ou deux apprentis par mentor pendant 10 minutes, le tout minuté par l'énergique animatrice Joëlle Sarrailh et interrompu par une cloche de magasin, chacun a tenté de susciter l'intérêt des mentors présents.


À la fin de la soirée, les mentors ont dû faire un choix difficile : inscrire le nom des 5 apprentis avec lesquels ils partageaient des affinités et avec qui ils sentaient qu'ils pourraient faire une différence. Les apprentis ont également eu à choisir les 5 mentors qui les inspiraient le plus. Le but : trouver des «matchs» presque parfaits.


L'enthousiasme des participants n'a pas semblé diminuer pendant ce «speed-dating», malgré le stress de «Je dois me vendre en 3 minutes» et le fait que c'était un éternel recommencement pour la durée des 9 rondes de mentors. Mais cette répétition a été salutaire pour plusieurs : «De speech en speech, je sentais que je m'améliorais», nous a rapporté une apprentie.


Cette première formule de jumelage express a été si concluante que l'AJIQ compte la reprendre dès l'année prochaine. Une occasion parfaite de se reprendre pour ceux qui n'ont pu s'inscrire ou ceux qui n'ont pas été sélectionnés cette année. Il n'y a rien de mieux qu'une deuxième chance!


Pour en savoir plus sur les règles du mentorat et l'aide que les apprentis sélectionnés obtiendront, cliquez ici. Pour les photos de la soirée, c'est par ici.


L'équipe du «Speed-dating» du mentorat
Sarah R. Champagne
Alexandre Guertin-Pasquier
Joëlle Sarrhail
Anabel Cossette-Civitella
Sara-Emmanuelle Duchesne


Les mentors de l'AJIQ

  • - Michel Coulombe
  • - Errol Duchaine
  • - Dominique Forget
  • - François Guérard
  • - Pascal Lapointe
  • - Jacques Nadeau
  • - Jean-Benoit Nadeau
  • - Kathy Noël
  • - Steve Proulx
  • - Jonathan Trudel


Lire la suite · Catégories: Bulletin L’Indépendant, Le blogue · Commentaires (0)

22 novembre 2014

Souper de Noël 2014

par Sara-Emmanuelle Duchesne

Pigistes et amis des pigistes, venez festoyer avec nous dans un excellent bistro français qui nous enjoint à apporter notre vin! Les non-membres sont les bienvenus. Pour manger avec régal et surtout, en bonne compagnie!


Nous en profiterons aussi pour lancer La Bourse AJIQ-Le Devoir 2015 lors de cette soirée.


Procurez-vous rapidement vos billets, les places sont limitées!


https://souper-noel-2014-ajiq.eventbrite.ca/


---> Le MARDI 9 DÉCEMBRE, dès 18 h 30, soyez des nôtres!


**APPORTEZ VOTRE VIN OU VOTRE BIÈRE (pas d'alcool vendu sur place)**


Menu table d'hôte - à décider par chaque convive sur place


Potage ou salade


Une (1) entrée :


  • - Profiteroles de fromage de chèvre au miel et boeuf braisé
  • - Tataki de marlin bleu, purée d'avocat et salade de quinoa
  • - Feuilleté d'escargots aux champignons

Un (1) plat principal :


  • - Cuisse de canard confite, purée de courge, sauce aux canneberges
  • - Pavé de morue, mousse de saumon fumé, écrasé de pommes de terre aux aromates et crème de wasabi
  • - Bavette de veau, purée de panais rôtis, sauce au poivre rose

Un (1) dessert :


  • - Gourmandise aux bleuets
  • - Crème brûlée au chocolat noir

Café filtre, thé ou infusion


Possibilité de menu végétarien. Faites-en la demande d'ici le 1er décembre à info at ajiq.qc.ca


Les allergies alimentaires seront à signaler AVANT le 1er décembre à l'AJIQ à info at ajiq.qc.ca


Combien ? 39 $ par personne, service NON INCLUS*.


*Vous pourrez ainsi apprécier le soir même le service et donner un pourboire en conséquence. L'AJIQ absorbe les frais Eventbrite de chaque billet vendu : un cadeau de Noël de nous à vous.


Quand ? Le mardi 9 décembre 2014, dès 18 h 30.


Où ?


Restaurant La Salamandre

4350, rue De La Roche H2J 3J1


Horaire de la soirée :


18 h 30 à 19 h : Cocktail (chacun amène son alcool)


19 h : Repas et présentations


À suivre... !


Procurez-vous rapidement vos billets, les places sont limitées!


https://souper-noel-2014-ajiq.eventbrite.ca/


Capture d'écran 2014-11-16 à 23.04.10.png

Lire la suite · Catégories: Activités, Bourse AJIQ-Le Devoir, Le blogue · Commentaires (0)

17 novembre 2014

La FNC et l'AJIQ réclament de Groupe TVA qu'il honore les contrats des pigistes signés avec TC Média

par AJIQ

Communiqué de presse

 

La FNC et l'AJIQ réclament de Groupe TVA qu'il honore les contrats des pigistes signés avec TC Média

 

Montréal, le 17 novembre 2014 - La Fédération nationale des communications (FNC-CSN) et l'Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) unissent leur voix pour exiger de Groupe TVA qu'il respecte les contrats de base que les pigistes ont signés avec TC Média, si jamais le Bureau de la concurrence lui permettait effectivement d'acquérir 15 magazines appartenant à TC Média. 

 

Après une large mobilisation menée par les journalistes indépendants au printemps 2013, l'AJIQ avait réussi à faire reculer TC Média dans son intention d'imposer à ses pigistes un nouveau contrat qui leur ferait perdre des droits d'auteur et, surtout, leur droit moral (la paternité de leurs œuvres). Les pigistes sortaient enfin gagnants d'une bataille avec un grand groupe de presse. Depuis 2009, Québecor utilise le contrat le plus abusif du milieu au Québec : cession de certains droits d'auteur, cession du droit moral, utilisation des œuvres à n'importe quelle fin, sur n'importe quelle plateforme, dans n'importe quelle langue, dans n'importe quelle technologie présente et à venir, pour la fin des temps et dans l'univers entier, sans avoir à verser de redevances additionnelles. La FNC et l'AJIQ sont donc très inquiètes de l'acquisition prochaine de 15 magazines de plus dans le giron de Québecor.

 

« Déjà que les journalistes indépendants n'ont pas vu leur tarif de base augmenter depuis plus de 25 ans, si la transaction est autorisée par le Bureau de la concurrence, voilà 15 autres magazines qui risquent de violer les droits d'auteur de nos membres s'ils appliquent la politique de leur nouvel acquéreur. Avec toutes ces transactions qui concentrent les médias entre les mains des mêmes propriétaires, ça devient vraiment difficile de trouver des donneurs d'ouvrage qui offrent des conditions de travail décentes pour les pigistes », dénonce Simon Van Vliet, vice-président aux affaires stratégiques et juridiques de l'AJIQ et porte-parole.

 

« Pourtant, nous sommes de plus en plus de pigistes en information au Québec. Avec toutes les compressions qui affectent les différents médias, beaucoup de salarié-es ont été remplacés par des contractuel-les et c'est toujours plus difficile pour les journalistes indépendants de vivre de la pige. C'est l'avenir du métier qui est en péril et en bout de ligne, le droit du public à la pluralité des voix et à l'information de qualité », ajoute-t-il.

 

Pour la secrétaire générale de la Fédération nationale des communications, Pascale St-Onge, cela ne fait que confirmer qu'il est urgent que le gouvernement intervienne et qu'il instaure enfin pour les journalistes indépendants une loi similaire à celle sur le Statut de l'artiste, qui permettrait aux pigistes de négocier collectivement des conditions de pratique minimales.

 

« Cela fait 25 ans qu'on milite aux côtés de l'AJIQ pour qu'elle puisse être reconnue au sens de la loi en tant qu'association pouvant légalement négocier des contrats de base pour leurs membres, observe Pascale St-Onge. En ce moment, tout le pouvoir est du côté des donneurs d'ouvrage et ils abusent vraiment de cette situation. Le monde de l'information évolue à la vitesse grand V sans que personne ne s'en occupe. Combien de transactions, de compressions et de fermetures ça prendra encore avant que le gouvernement s'aperçoive qu'il y a de graves problèmes avec l'industrie médiatique et qu'on ne peut plus fermer les yeux? Présentement, les rois des médias font ce qu'ils veulent et c'est loin d'être dans l'intérêt du public ou des gens qui travaillent pour eux. »

 

-30-

 

À propos de la FNC

 

La Fédération nationale des communications (FNC) est une fédération syndicale affiliée à la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Elle regroupe plus de 6000 membres, dont plus de 1500 journalistes.

 

À propos de l'AJIQ

 

L'Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ), fondée à Montréal en 1988, est la seule organisation au Québec qui se bat pour de meilleures conditions de travail pour les journalistes à statut précaire (les pigistes, les contractuels et les surnuméraires) et pour leur avenir.

 

 

Information

 

Simon Van Vliet

Vice-président et porte-parole de l'AJIQ

514 750-3903

info@ajiq.qc.ca

www.ajiq.qc.ca

 

Lyle Stewart

Conseiller syndical CSN

514 598-2163

514 796-2066

 

 

 

 

Lire la suite · Catégories: Communiqués, Le blogue · Commentaires (0)


Nous reconnaissons le soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise du Fonds du Canada pour les périodiques (FCP), du ministère du Patrimoine canadien pour les coûts reliés à ce projet.

1124, rue Marie-Anne Est, bureau 12
Montréal (Québec) H2J 2B7
(514) 529-3105 (Boîte vocale)

© Tous droits réservés, Association des journalistes indépendants du Québec